Qu’est-ce que le trouble dissociatif de l’identité ?

LE TROUBLE DISSOCIATIF DE L’IDENTITÉ

Extrait du site Partielle.com

Dissociation, symptômes dissociatifs et troubles

 » Avant toute chose, rappel : la dissociation, c’est être déconnecté.e de l’ « ici et maintenant ». En très très simple, c’est ne pas être ancré.e dans l’instant présent, être « ailleurs » ou ne pas avoir conscience de soi ou de son environnement. La dissociation est courante et concerne tout le monde (exemple : être en voiture et ne pas voir le trajet passer) mais c’est lorsqu’elle est gênante dans la vie qu’elle devient pathologique (exemples : perdre des heures à divaguer sur les RS, avoir le sentiment d’être étranger-e à son corps ou avoir l’impression que le monde autour de soi est plus ou moins flou, irréel).

Ensuite, il y a les symptômes dissociatifs, c’est-à-dire des symptômes liés à la dissociation dite « pathologique ». Ces symptômes peuvent être liés à de nombreux troubles qui ne sont pas forcément repris dans la catégorie des troubles dissociatifs, peu importe l’importance de la dissociation. Et enfin, il y a les troubles dissociatifs, avec des listes de critères diagnostiques qui sont décrits dans les articles en lien plus bas.

Autrement dit, ce n’est pas parce qu’une personne ne rentre pas dans les critères d’un trouble dissociatif qu’elle n’a pas de symptômes liés à la dissociation et qu’elle est moins légitime à ce sujet ! Par ailleurs, les troubles dissociatifs peuvent également être des troubles associés d’autres troubles.

Comme dit ci-dessus, la dissociation est une sorte de déconnexion du présent donc elle n’implique pas forcément une multiplicité au sens « présence d’autres identités » du terme. Il en est de même pour les troubles dissociatifs, il n’y a pas d’alters dans plusieurs d’entre eux.

En passant, concernant la légitimité, on tient à rappeler qu’il y a une multitude de façons de vivre la multiplicité. Cette dernière n’est pas toujours liée à un trouble, même si nous ne parlerons dans cet article que des troubles reconnus. Les symptômes ou l’origine de la multiplicité n’influence pas la légitimité de la personne multiple.

Liens entre troubles dissociatifs et traumatismes

Autant les symptômes dissociatifs sont présents dans de nombreux troubles, autant les troubles dissociatifs sont très souvent liés aux traumas. Le DSM-V le dit lui-même :

Les troubles dissociatifs sont souvent rencontrés dans les suites d’un traumatisme, et plusieurs de leurs symptômes, notamment la gêne et la confusion qu’ils provoquent, ou bien le désir de les cacher, sont influencés par la proximité du traumatisme. Le DSM-5 place les troubles dissociatifs après les Troubles liés à un traumatisme ou à des facteurs de stress, sans toutefois les y inclure, pour indiquer la relation étroite qui existe entre ces classes diagnostiques.

Et parce qu’il n’est jamais inutile de le rappeler : un traumatisme, c’est un choc émotionnel intense, et l’importance d’un traumatisme ne dépend absolument pas du regard de la société mais bien de la façon dont la personne elle-même a vécu l’événement.

Autrement dit, il n’y a pas de vrais ou de faux traumatismes, de traumatismes graves ou pas graves, il y a des événements traumatisants pour quelqu’un.e ou non, c’est tout.  »

Dissociative Experience Scale (DES) 

Dissociative Experience Scale (DES) – Test en français
https://www.partielles.com 
Le Dissociative Experience Scale (DES) est un outil d’auto-évaluation qui estime votre degré de dissociation général. Il mesure autant les expériences …

 


 

La fiche du Dr Igor Thiriez, psychiatre à l’hôpital Erasme (Bruxelles) sur les TDI
Le TDI est un trouble dissociatif complexe. Il est caractérisé par la conscience de plusieurs états de soi alternants (alters) qui possèdent chacun·e leur propre vécu durable de perception, de relation et de réflexion sur l’environnement et sur soi, le tout se traduisant par des sentiments, des opinions et des attitudes propres. C’est l’association de cette discontinuité du vécu à des amnésies qui est au cœur de la définition du TDI, un trouble dont les manifestations peuvent varier et être plus ou moins masquées suivant les cultures et environnements. Il concerne environ 1,5% de la population.

Laisser un commentaire

Retour haut de page